Photographier ses sculptures

mise à jour : 20 mai 2013

J'ai mis ici quelques conseils tirés de mon expérience et des difficultés que j'ai eu à réaliser des photographies correctes de statues.
Ce tuto demande une bonne connaissance en prise de vues.

 

Choisir un APN (Appareil photo numérique)

Le choix d'un appareil reflex est malheureusement indispensable si l'on souhaite avoir des tirages de qualité. En effet, seuls ces appareils permettent d'enregistrer au format brut (raw), c'est a dire de récupérer directement ce qu'a reçu le capteur, pour le retravailler en profondeur.

On pourra par la suite, retravailler :
-La balance des blancs (la couleur générale de la photo) pour retrouver la couleur originelle de la pièce.
-la plage complète des niveaux pour avoir tous les détails (clairs et sombres).

Une sculpture est presque toujours très contrastée, les photos contrastées sont très difficiles à restituer dans les nuances de clairs et de sombres. Si on utilise une image compressée jpeg, on aura les plus grandes difficultés à obtenir ce résultat, de plus il sera très compliqué de retrouver les détails par correction logicielle.
Le prix des APN Reflex d'entrée de gamme pour les amateurs est devenu raisonnable.

 

Lumières / Éclairage

Utiliser au minimum 3 spots halogènes 400W.
Repartir les spots et les mettre derrière, plus loin que l'appareil photo, environ trois mètres.
Mettre la pièce à photographier contre un mur blanc, ou mettre une plaque de carton plume derrière.
Il est inutile de se fabriquer un cyclo (tissu tendu sans angle). En effet ce dispositif indispensable en argentique pour avoir un fond neutre, est obsolète en numérique avec un détourage logiciel.
Mettre sur le socle un repère blanc (ici un morceau de carton plume), pour avoir une référence de blanc sur la photo.

  

Réglages APN

Position
Positionner l'APN en respectant les parallélismes et les hauteurs.

  

Réglages
Se mettre en position "A" (Aperture / ouverture), en sensibilité 100 ISO, utiliser une mise au point Spot pour faire le point sur un point à l'avant de la sculpture.
Régler l'ouverture selon que l'on souhaite avoir une photo entièrement nette ou un léger flou sur l'arrière.
Si l'on constate que le temps de pose est supérieur à 1s, il faut utiliser le retardateur (ou la télécommande) pour ne pas bouger l'appareil.
Il est inutile de faire une balance des blancs en raw, ou un réglage de colorimétrie.
On laisse l'APN en auto.

Profondeur de champ (ce réglage peut être ignoré)
On peut jouer, si l'on veut, sur un léger flou sur l'arrière de la pièce. Je trouve cela assez esthétique car la pièce prend plus de volume. Pour cela il faut diminuer la profondeur de champ.
Les réglages qui diminuent la profondeur de champ (= flou sur l'arrière) sont l'ouverture, la distance et la focale :
- plus l’ouverture est grande (= f petit), plus la profondeur de champ est faible.
- plus l'on est proche du sujet, plus la profondeur de champ est faible.
- plus on zoome (= grande focale), plus la profondeur de champ est faible.

Contrôle de la prise de vue.
Avant de passer sur l'ordinateur, vérifier sur chaque photo :
- la mise au point en faisant un zoom sur l'écran de l'appareil.
- qu'il n'y a pas de saturation (clignotement sur les hautes lumières).

En règle générale, une photo sous exposée est préférable car l'on pourra révéler les zone sombres.

 

Modifications logicielles

Ouvrir les fichiers raw avec un logiciel capable. On peut utiliser
- ViewNX2 (gratuit Nikon ),
- GIMP / UFRaw (gratuit open source, je n'ai pas réussi à installer le plug-in UFraw)
- Camera Raw (extension de Photoshop payant).

Ces programmes fournissent de nombreux réglages et effets très puissants. On va se limiter ici à deux réglages.

Respect des couleurs

Il faut retrouver la couleur de la pièce. Pour cela, très simplement, utiliser
- soit la balance de départ, mettre la pipette sur le carré blanc et vérifier que l'on au blanc ou très proche (255/255/255).
- soit si besoin la zone blanche en refaisant la balance des blancs.

 

  

Sur Camera raw, on clique sur les pipettes pour contrôler ou forcer le blanc sur le carré blanc (255/255/255).

Respect des valeurs

Un grand nombre d'effets est possible qui traite l'image dans les noirs, les sombres, les blancs saturés.
Toutes les modifications ne changent pas le fichier d'origine.
On a utilisé ici une récupération des valeurs sombres (Lumière d'appoint pour Camera Raw, Récupération pour les blancs saturés).

  

Finalisation en jpeg

On termine en sauvegardant le fichier à la taille choisie pour la destination (web, impression...) en jpeg et en le détourant. Il y a un grand nombre d'exemples sur youtube pour apprendre à le faire.
Exemple avec Gimp Détourage d'une statue
J'utilise Paint.net, gratuit, qui souligne en bleu la sélection, pratique pour voir si on déborde.
Jouer sur la sensibilité de l'outil baguette magique puis sur le mode addition ou suppression si on a capturé un morceau en trop. On utilise le lasso pour les formes géométriques de la base.

  
  sdsd

Merci de me renvoyer vos remarques...